L’Association des Régions de France a pris connaissance des propositions du gouvernement pour la réforme de l’apprentissage transmises aux partenaires sociaux. L’ARF partage les objectifs de la réforme, tout en alertant sur la nécessité de ressources fiscales supplémentaires pour les Régions.

L’ARF salue la volonté du gouvernement de développer l’apprentissage dans tous les secteurs, de rationaliser la collecte, de simplifier les circuits de financement et d’adosser pour partie les ressources des Régions à la taxe d’apprentissage.

Les Régions, qui ont en charge depuis 30 ans le développement et le financement de l’apprentissage, partagent les objectifs de la réforme, notamment la sécurisation du parcours des apprentis. Celle-ci passe par l’amélioration de l’accès à l’apprentissage, notamment pour les jeunes de niveau inférieur à 5, l’élévation du niveau de qualification, la lutte contre les ruptures de contrats d’apprentissage et la modernisation des CFA...