En deux décennies, la place des jeunes femmes sur le marché du travail s’est améliorée : plus diplômées, davantage en emploi, elles bénéficient aussi d’un début de rattrapage salarial, et accèdent à des métiers et des filières plus proches de ceux des hommes. Ce rapprochement est en partie alimenté par la dégradation de la situation des hommes. Des inégalités persistent, notamment dans l’accès au statut de cadre.