Veille Emploi-Formation
Veille Emploi-Formation

Les contrats aidés dans les quartiers prioritaires

Les contrats aidés sont des contrats de travail dérogatoire au droit commun, pour lesquels l’employeur bénéficie d’aides, sous forme de subventions à l’embauche, d’exonérations de certaines cotisations sociales ou d’aides à la formation. L’accès à ces contrats est réservé aux personnes rencontrant des difficultés particulières d’accès à l’emploi, et le volume de contrats est piloté par les pouvoirs publics.

Depuis 2010, ces contrats prennent la forme de Contrats uniques d’insertion et d’emplois d’avenir. Le secteur de l’insertion par l’activité économique (IAE) mobilise des contrats aidés spécifiques. Les contrats aidés sont également utilisés en tant qu’instruments de politique d’aménagement du territoire.

La politique de la ville a pour objectif d’intervenir auprès des territoires urbains en difficulté. Depuis 2015, elle se déploie dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QP). Ces quartiers ont été choisis en fonction du revenu de leurs habitants. Ils remplacent les zones urbaines sensibles (Zus), qui avaient été créées en 1996.

Les données présentées ici portent sur les entrées en contrat unique d’insertion (CUI-CAE et CUI-CIE)) et en emploi d’avenir selon que les personnes résident en QP ou dans des unités urbaines englobantes de QP.

 Séries sur les contrats uniques d’insertion et les emplois d’avenir en quartier prioritaire

 Séries sur les contrats uniques d’insertion et les emplois d’avenir en unité urbaine englobante de quartier prioritaire

 

DARES

Décembre 2017

DISPOSITIF/MESURE EMPLOI-FORMATION 84000 ; MESURE EMPLOI 41088 ; EFFECTIF 81302 ; POLITIQUE VILLE 63081

URL : http://dares.travail-emploi.gouv.fr/dares-etudes-et-statistiques/statistiques-de-a-a-z/article/les-contrats-aides-dans-les-quartiers-prioritaires