Veille Emploi-Formation
Veille Emploi-Formation

L'économie des cosmétiques : innovation, dynamisme territorial et rayonnement mondial

Le  secteur cosmétique français se compose d’un tissu de petites entreprises familiales stimulées par des grands groupes. Cet écosystème constitue un facteur de rayonnement pour les territoires à travers leur ancrage historique et leur contribution à l’économie, à la fiscalité  et à la création d’emplois qualifiés. La  compétitivité  de  la  France  dans  les cosmétiques s’affirme sur l’ensemble de la filière.

Les entreprises de cosmétiques françaises sont présentes sur l’ensemble du territoire. Pour toute la chaîne de valeur (matières premières, fabrication, distribution), ce sont plus de 5 900 établissements (3200 entreprises) qui sont répartis à 67% en région et 33% en Ile-de-France. Cette industrie  est majoritairement  familiale. Les entreprises cosmétiques sont solides et les créations sont dynamiques : la moyenne  d’âge  des  entreprises  est  de  16  ans  contre  12 ans pour  la  moyenne des entreprises françaises et ce sont 170 entreprises par an qui ont été créées entre 2000 et 2016.

L’industrie cosmétique est créatrice d’emplois qualifiés bien répartis sur l’ensemble du territoire. Ce  sont au  total 246 000 emplois qui sont créés par  la filière  dont 164 000 emplois directs. La majorité de ces emplois (80%) est concentrée en région. L’industrie emploie  33% d’ingénieurs et de cadres et 39% d’agents de maîtrise ou de techniciens contre 17%  et  26%  respectivement  pour  la  moyenne  nationale.

SCHWERER Charles-Antoine

Asteres

Septembre 2019

60 p

INDUSTRIE PARAPHARMACEUTIQUE 91316 ; SITUATION EMPLOI 41048 ; CREATION EMPLOI 41005 ; COMPETITIVITE ENTREPRISE 31006 ; INNOVATION ENTREPRISE 32021

URL : https://asteres.fr/etude/leconomie-des-cosmetiques-innovation-dynamisme-territorial-et-rayonnement-mondial/;https://asteres.fr/site/wp-content/uploads/2019/09/Asteres-Etude-FEBEA-version-imprimeur-aout-2019-vweb.pdf