Veille Emploi-Formation
Veille Emploi-Formation

Transformer l'accès aux études de santé

La volonté de diversifier les voies d'accès aux filières de santé en mettant fin à la PACES et au numerus clausus, tous deux représentatifs d'un système d'admission basé sur une sélection drastique écartant de nombreux candidats pourtant prometteurs, répond aux attentes des étudiants, des personnes soignées et de la société dans son ensemble. La transformation des études de santé vise à mieux former, mieux orienter et mieux insérer les futurs professionnels de la santé.

Les transformations conduites ont quatre objectifs :

  • améliorer l'orientation et la réussite des étudiants, dans la continuité du Plan Etudiant,
  • adapter les compétences des professionnels de santé aux besoins du système de santé pour soutenir sa transformation,
  • décloisonner les filières de santé et permettre des temps de formation en commun,
  • améliorer la qualité de vie et le bien-être des étudiants en santé.

Le numérus clausus, auparavant fixé nationalement, sera supprimé, et les universités pourront, en lien avec les Agences Régionale de Santé et dans le souci de s'adapter au mieux aux besoins des territoires, définir le nombre d'étudiants qu'elles admettent dans les différentes filières.

La démographie des professions médicales sera anticipée par une analyse nationale à une échelle pluriannuelle des besoins de santé des territoires et des évolutions des métiers.

Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation

Novembre 2019

8 p

PROFESSION SANTE 82310 ; REFORME 81805 ; ENSEIGNEMENT SUPERIEUR 13067 ; SECTEUR SANTE 91419 ; SECTEUR SANITAIRE SOCIAL 91417

URL : https://cache.media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/file/Reforme_des_etudes_de_Sante/25/3/DP-Reforme_etudes-sante_1199253.pdf;https://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid146432/suppression-de-la-paces-les-nouvelles-modalites-d-etudes-de-sante-publiees.html