Veille Emploi-Formation
Veille Emploi-Formation

L'avenir de l'emploi : professions juridiques, sociales et culturelles

Les prévisions des compétences du Cedefop nous permettent d’imaginer à quoi pourrait ressembler le monde du travail dans dix ans, en anticipant les tendances futures en matière d’emploi. Dans notre nouvelle série d’articles, nous examinons les difficultés et les changements potentiels auxquels certaines professions seront confrontées entre aujourd’hui et 2030.

Le premier groupe de professions étudiées couvre les spécialistes de la justice, des sciences sociales et de la culture et les professions intermédiaires. Il inclut les personnes travaillant dans les domaines du droit, des sciences sociales, de la religion, des arts et du spectacle. On trouve dans ce groupe les professions spécifiques suivantes: juristes, bibliothécaires, commissaires d’expositions, économistes, journalistes, prêtres, animateurs socio-culturels, photographes et entraîneurs sportifs.

Quelles sont les tendances futures ?

On estime que 3,3 millions d’emplois supplémentaires seront créés dans ces secteurs entre 2018 et 2030.

La croissance sera plus faible pour les spécialistes de la justice, des sciences sociales et de la culture (17 %) que pour les professions intermédiaires (42 %). (Il importe toutefois de noter que la faible taille des échantillons dans de nombreux pays signifie que ces pourcentages doivent être traités avec prudence).

Il est probable que les spécialistes de la justice, des sciences sociales et de la culture et les professions intermédiaires deviendront de plus en plus qualifiés.

Entre 2018 et 2030, le pourcentage de travailleurs hautement qualifiés dans ces deux catégories devrait passer de 65 % à 69 %.

De nombreuses professions relevant de cette catégorie sont réglementées et les organismes professionnels compétents doivent veiller à ce que les travailleurs aient acquis les compétences requises pour l’exercice de leurs fonctions (par exemple en spécifiant quelles compétences spécifiques les travailleurs doivent posséder dans certaines professions). Il existe plusieurs réseaux qui permettent aux spécialistes et aux professions intermédiaires de partager de bonnes pratiques (le Réseau social européen est l’un d’entre eux).

Assurer le développement professionnel continu des travailleurs actuels est un défi commun. Ce défi, qui dépend du métier précis des travailleurs, est plus important pour les professionnels exerçant généralement une activité non salariée (avocats par exemple) ou indépendante (journalistes par exemple).

 

EURES

Mars 2020

PROFESSION JURIDIQUE ET JUDICIAIRE 82307 ; SECTEUR SOCIAL 91421 ; UNION EUROPEENNE 64055 ; GPEC 33079 ; PROSPECTIVE 81708

URL : https://ec.europa.eu/eures/public/fr/news-articles/-/asset_publisher/QOSmqQGuvdnC/content/the-future-of-work-legal-social-and-cultural-professions?inheritRedirect=false&redirect=https%3A%2F%2Fec.europa.eu%2Feures%2Fpublic%2Ffr%2Fnews-articles%3Fp_p_id%3D101_INSTANCE_QOSmqQGuvdnC%26p_p_lifecycle%3D0%26p_p_state%3Dnormal%26p_p_mode%3Dview%26p_p_col_id%3D_118_INSTANCE_U2TwYOTdC3eS__column-1%26p_p_col_pos%3D1%26p_p_col_count%3D4&_101_INSTANCE_QOSmqQGuvdnC_backLabelKey=news.articles.back.to.list&_101_INSTANCE_QOSmqQGuvdnC_showAssetFooter=true